Le blog du spécialiste "Riads au Maroc", Marrakech, Fez, Meknes

"Riads au Maroc", le spécialiste de l'hébergement en riads, villas et maisons de charme au Maroc

Définition Riad

Longer un mur austère dans un derb en impasse, pousser une porte anonyme, massive, semblable à toutes les autres. Entrer dans un couloir en chicane, sombre… et là, découvrir le calme et la fraîcheur du patio, le murmure de la fontaine au milieu des orangers, le jasmin qui tombe de la terrasse.
Son jardin dessiné en carré, le riad est un vestige du Paradis perdu.
(Poète orientaliste français anonyme de la fin du XIXème siècle)

le riad est un jardin et un patio - "Riads au Maroc"
le riad est un jardin et un patio – « Riads au Maroc »

Ainsi le poète définit-il le riad…
Construits au cœur de la Médina de certaines villes (Rabat, Fès, Meknès…), les riads sont un condensé de l’architecture traditionnelle marocaine : on y trouve des arcs andalous ou arabes, des gaps (plâtres sculptés) d’une grande finesse, des colonnes… Bref, tous les éléments traditionnels de la culture arabo-andalouse. Les plus anciens sont en pisé (mélange de terre, de pierre et de paille compressés), un matériau extrêmement solide et un isolant thermique traditionnel d’une efficacité connue depuis la nuit des temps.
Mais celui-ci ne les épargne pas si on ne les entretient pas…
Le pisé est également le matériau de construction des kasbah, forteresses historiques du sud-marocain dont la solidité n’avait rien à redouter d’un éventuel agresseur.
Le riad est construit autour d’un patio, dans lequel on trouve 4 parterres arborés et fleuris, avec en son centre, une fontaine ou un bassin : la légende voudrait que ce soit la représentation du jardin d’Eden, c’est d’ailleurs la signification du mot arabe « riad ». Le patio peut souvent accueillir un salon d’extérieur, dans le renfoncement d’un de ses murs : il se nomme alors bou’hou.
Les pièces de réception, plus grandes et plus finement décorées, sont en général au rez-de-chaussée. Les autres pièces sont au 1er étage.
Au-dessus se trouve la terrasse, traditionnellement réservée aux tâches domestiques et aux confidences entre voisines…
Aujourd’hui les terrasses, sous l’influence européenne, deviennent des lieux de repas, de repos etc…
En été la vie se déroule au rez-de-chaussée, naturellement plus frais, en hiver la vie monte à l’étage !

Un riad accueille plusieurs branches de la même famille, c’est un habitat communautaire. Suivant le rang de la famille, le riad est plus ou moins grand, plus ou moins luxueux. Lorsque le bâtiment ne réunit pas tous les critères pour être nommé riad, il est appelé Dar (maison).

Habiter quelque temps dans un riad ou un Dar, est avant tout un art de vivre, un privilège. C’est une leçon d’histoire à vivre, des lieux uniques qu’on ne peut découvrir par hasard en se promenant… Car la règle d’or du riad est d’être dissimulé dans la ville.

%d blogueurs aiment cette page :